• Carole TREMBLAY – Six mois sans pamplemousse.

    Carole TREMBLAY – Six mois sans pamplemousse.

     

    Rebecca apprend avec désespoir qu’elle est atteinte d’une tumeur au cerveau inguérissable de la taille d’un pamplemousse et qu’il ne lui reste plus que 6 mois à vivre.

    Elle s’en ouvre à sa grande amie, Charlotte. Celle-ci décide de faire de ces 6 mois, les plus beaux de la vie de son amie. Et pour commencer faire une virée au Grand Canyon. Le but : ne pas laisser la maladie envahir la vie des copines. Oh bien sûr, elle se fait sentir parfois, la sournoise mais à deux on est plus forte et nos amies lui font la nique.

    Le doute fait place à l’espoir, le rire refoule la déprime. L’amitié rend fort.

    C’est une belle histoire, qui raconte une merveilleuse amitié. Ce n’est pas un livre léger, mais ce n’est pas non plus un livre dramatique. On côtoie toutes les étapes de désespoir, de doute, de peine, de folies, de plaisir que ce genre de situation peut induire. Il n’y a pas une once de pathos dans ce roman mais beaucoup d’amour. J’ai énormément aimé ce livre. La vie est une belle aventure, n’oublions pas de la vivre et d’en profiter.

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Juin à 06:53
    Séverine

    Je pense qu'il me plairait bien.

      • Lundi 26 Juin à 09:44

        IL m'a énormément touché, de plein coeur.

    2
    Lundi 26 Juin à 07:28

    je ne sais pas si je pourrais le lire

    JP

      • Lundi 26 Juin à 09:43

        Il n'y a ni drame, ni pathos. Ce n'est pas un livre triste JP mais c'est un livre plein d'amour.

    3
    Lundi 26 Juin à 10:01

    ça me donne envie de lire aussi !!! Merci.

    Je peux te conseiller "Fossoyeurs d'étoiles" de Claude Vincent. 4 histoires pleine d'amour d'amitié et surtout une belle leçon de vie et de courage. Je ne l'ai pas fini, mais je suis sûre qu'il te plaira.

    Voici le résumé : Le vieux Clovis rêve de retourner vivre dans son village natal et, assis sur le pas de sa porte, de regarder passer le temps ; Jacquou, le petit bâtard, tente d'oublier le silence qui entoure sa naissance en s'inventant d'autres origines ; Aline, enfermée d'office à l'hospice par sa fille, retrouve, grâce au hasard d'une rencontre, la liberté de choisir sa vie ; et enfin, l'enfant qui n'a pas de nom, parce que personne ne l'a jamais assez aimé pour le nommer, découvre la vie avec son regard neuf, rempli d'amour et d'indulgence. Quatre personnages blessés mais toujours à l'affût de la beauté du monde, héros malgré eux de quatre nouvelles à la fois tendres et tragiques. Elles montrent la vie comme elle est, entre la terre et les étoiles, la douleur et l'éblouissement, la pesanteur et la grâce. Et les hommes qui la vivent, parfois niés, bafoués, mais qui trouvent dans la nature, rude et généreuse à la fois, un réconfort sans pareil. Dans un style limpide et poétique, Claude Vincent nous invite à nous mettre à l'écoute des richesses qui sont à portée de notre main, plaidant ainsi pour un monde plus humain.

      • Lundi 26 Juin à 10:38

        Merci Renal, je prends note. Bonne semaine à toi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :