• Canicules : nos villes sont-elles condamnées à devenir des fours

    Canicules : nos villes sont-elles condamnées à devenir des fours

     

    Planter des arbres, repeindre les toits en blanc, arroser le goudron… Un simulateur de Météo-France permet d’évaluer les techniques pour limiter l’impact des canicules sur nos villes, où vivent près de huit Français sur dix.

    Avec le réchauffement climatique, il fera encore plus chaud qu’ailleurs en ville. En cause : l’effet d’« îlot de chaleur urbain », identifié il y a deux cent ans à Londres : la texture même des villes (morphologie, matériaux utilisés) retient la chaleur. Si c’était bien utile lors des rudes hivers du XIXe siècle, aujourd’hui, à mesure que la crise climatique se précise, le phénomène inquiète les pouvoirs publics des villes françaises, où vit 80 % de la population métropolitaine.

    Alors que faire ? Les citadins devront-ils déserter les agglomérations pour survivre aux canicules ? Un simulateur de Météo-France nous a permis d’évaluer les techniques pour limiter l’impact des canicules sur nos villes. Des villes, qui à l’instar de Lille, Lyon ou Paris, ont déjà engagé de profonds chantiers pour rester vivables.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=lg8hsNjTlUo

    « The Other Me - ESMA 2020François Sarano : "L'océan est le dernier monde sauvage" »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 11 Septembre à 07:19

    Une vidéo très instructive.

    Bonne journée Brigitte.

    Christian

    2
    Samedi 11 Septembre à 09:01

    Des initiatives intéressantes, il est grand temps d'y penser et de conserver les espaces verts plutôt que de les bétonner. On peut le sentir lorsqu'on arrive dans les centres villes.

    3
    Samedi 11 Septembre à 15:20

    Il y a beaucoup à faire dans certaines villes, autant pour éviter la chaleur que pour le bien-être des habitants...

    J'ai la chance d'habiter à la campagne et près de l'Océan... et je n'irai pas vivre dans une grande ville...

    Très bonne journée et gros bisous.

    4
    Samedi 11 Septembre à 19:44

    Et vive ma campagne !

    Bonne soirée Brigitte

    5
    Dimanche 12 Septembre à 16:46

    La ville l'été c'est irrespirable, avec en plus toutes les odeurs qui flottent; restons bien au frais sous nos arbres tant que nous pouvons en espérant vite une prise de conscience collective très réactive.

    Belle fin de dimanche Brigitte.

    Je n'ai pas accès à la vidéo sur l'océan, dommage !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :