• Bouddha et le Bouddhisme avec Frédéric Lenoir

     

    Bouddha et le Bouddhisme avec Frédéric Lenoir

    Bouddha a vécu au Vè siècle avant notre ère, contemporain d’Héraclite, de Pythagore, de Confucius…

    Bouddha n’est pas un Dieu, c’est un être humain, il est Siddhârta Gautama ayant compris qui était l’homme fondamentalement, et comment atteindre l’Eveil. Il est devenu un guide, il est devenu le Bouddha, l’être éveillé par sa propre expérience. D’autres peuvent avoir le même cheminement que lui.

    Pour accéder au statut de Bouddha, Siddhârta vit d’abord une vie d’ascète dans une grande souffrance essayant de dominer son corps pour atteindre la paix intérieure. Et pourtant ça ne fonctionne pas. Il n’arrive pas à dominer son corps, il n’arrive pas à atteindre l’harmonie, il est loin d’atteindre l’état de béatitude. Il finit par comprendre que l’ascèse rigoureuse n’est pas le moyen. Le moyen est de prendre la voie du milieu. De trouver un bon équilibre entre je suis de ce monde et je regarde ce monde comme une illusion.

    Il eut bien des tentations mais la pratique rude de la méditation lui a permis d’avoir un détachement vis-à-vis des dites tentations. Il fait un travail difficile sur lui. A partir du moment où il parvient à ce détachement vis-à-vis des tentations, il atteint une prise de conscience, l’Eveil.  A ce moment entièrement libéré de la souffrance, son esprit est devenu libre et pur. Il atteint   la compréhension profonde de la Réalité qu’il exprime sous la forme de 4 nobles vérités.

    La 1ère noble vérité c’est l’existence de la souffrance. La vie est souffrance. Toute période de la vie implique la souffrance (naissance, vieillesse, maladie, mort…)

    La 2ème vérité est l’origine de la souffrance. La soif, l’envie, le désir que l’on peut relier aux 3 racines du mal : avidité, colère, ignorance/indifférence.

    La 3ème vérité est la cessation de la souffrance. Elle correspond au Nirvana (l’Eveil)

    La 4ème vérité est le chemin qui mène à la cessation de la souffrance. Il s’agit du Noble chemin octuple ou sentier du milieu qui mène au Nirvana.

    Dès lors Bouddha veut transmettre ce qu’il vient de recevoir.

    L’enseignement du Bouddha a deux buts auxquels tendent les pratiquants : le dépassement voire l’élimination de la souffrance et l’atteinte de la sérénité, du bonheur.

    La compassion bouddhique est ouverte à toutes les formes de souffrances. La souffrance humaine bien sûr mais aussi la souffrance animale. La compassion s’étend à toutes les formes de vie. La même importance est donnée aux arbres, aux fleurs, aux animaux… à toutes les formes de vie. Tout est intrinsèquement lié. Il y a un amour universel qui relie l’univers et le cœur de l’homme. L’amour pour le Bouddha implique à refuser toutes les sortes de souffrance. Il y a une interdépendance entre tous les phénomènes et entre toutes les actions.

    Dans la religion bouddhique, il n’y a que 2 états d’existence : le samsara et le nirvana. Le Samsara est la succession des naissances et des morts que nous traversons tant que nous n’atteignons pas l’Eveil.  Pour être délivré du Samsara, il faut atteindre le Nirvana

    A la découverte de Bouddha et du bouddhisme soutenue par des extraits de court métrage d’animation et de film.

    Un documentaire à la portée de tous, très agréable à regarder pour tous ceux qui s’intéresse à cette philosophie ou religion comme on veut.

     

    https://www.youtube.com/watch?v=njgcpr0NvGQ

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Décembre 2018 à 09:02

    Bonne journée à toi

    JP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :