• Alep, ma blanche

    Alep, ma blanche

    Alep, ma blanche,

    Alep,

    je ne suis pas ce vagabond,

    Alep,  tu le sais, 

    mais un matin de novembre,

    le feu soudain m’a brûlé,

    Alep,

    et depuis,

    en guise de maison,

    je cherche une étoile filante,

    Alep,

    en guise de coeur,

    une plaie ouverte,

    Alep,

    en guise de sommeil,

    l’ombre du cyprès,

    Alep,

    lorsque j’ai faim,

    je brise une amande amère,

    Alep,

    si j’ai soif,

    j’attends que tu pleures

    et je me cramponne à tes cils,

    Alep,

    Je ne suis pas ce vagabond,

    Alep,  tu le sais,

    mais un matin de novembre,

    le feu, soudain, m’a brûlé, 

    ma blanche, mon Alep !

                                                    Titi Robin (novembre 2016)

     

    https://www.youtube.com/watch?v=DzEHhLHXkio&feature=youtu.be

    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 07:36
    lapinbleu2

    Très joli texte. Bravo à l'auteur !! J'adore la musique. Merci pour ce partage dominical Brigitte.

      • Dimanche 4 Décembre 2016 à 09:02

        Un texte pour dénoncer le drame que vivent la ville D'Alep et ses habitants en ce moment dans l'indifférence la plus totale du monde.

      • Dimanche 4 Décembre 2016 à 09:07
        lapinbleu2

        C'est vraiment triste de voir ça.

    2
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 11:37

    C'est terrible ce qui se passe là-bas

    JP

    3
    Dimanche 4 Décembre 2016 à 14:35

    une beau texte. Merci Pestoune

    4
    Lundi 5 Décembre 2016 à 16:11
    Séverine

    Très beau texte.

    5
    cesarion
    Mardi 6 Décembre 2016 à 15:43

    dur dur ! ... ça n'en finira donc jamais ? 

      • Mardi 6 Décembre 2016 à 17:41

        ça finira le jour où l'espèce humaine sera éradiquée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :